04 jan

2013 les compteurs sont remis à zéro

Il existe une expression maghrébine typique, qui pourrait se traduire par "ce qui est passé est mort". Elle peut paraitre abrupte mais pour notre compagnie cela revient à dire qu'après une année 2012 de tous les records durant laquelle trois titres de champions du monde en équipe et en solo ont été conquis, nos efforts doivent être maintenus voire accentués. A Montpellier, où les championnats du monde par équipe se déroulaient pour la dernière fois nos danseurs ont conservé les deux titres en show et en battle. A Rio Mounir à levé la ceinture de champion en solo dans une compétition qui pour la première fois exigeait 15 "passages" pour obtenir la victoire. Dans les deux compétitions, littéralement survolées par nos danseurs, nous avons pu constater qu'une nouvelle ère du Break-Dance s'ouvrait.

Plus de place pour le hasard, le haut niveau nécéssite dorénavant une préparation optimale pour obtenir la victoire :

Il faut déjà disposer d'un répertoire de mouvements de plus en plus complet et élaboré et surtout avoir la capacité de les exécuter dans toutes les conditions et face à des outsiders de plus en plus tenaces.

Physiquement, la préparation est devenue essentielle avec des battles de plus en plus intenses tant dans l'engagement que dans le contenu.

Tactiquement, il faut savoir faire preuve d'une grande intelligence de situation face à des juges et des critères de plus en plus exigeants...

Mentalement enfin, il faut se forger une identité et surtout s'y tenir en résistant aux effets de mode qui créent des victoires et des danseurs éphémères. Quand une équipe ou un danseur gagne c'est son "école" de pensée et de pratique qui gagnent.

"Ce qui est passé est mort" signifie simplement qu'au regard de cette évolution vers plus de professionalisme, s'assoir sur un palmarès c'est signer la mort à court ou moyen terme de toute l'équipe voire d'une philosophie de la danse.

En 2013 nous n'avons rien gagné, ou tout au moins nous ferons comme si nous n'avions rien gagné et que tout restait à faire pour continuer à proposer une vision artistique et éthique de la danse que nous portons depuis 13 années désormais.

Le confort est l'ennemi de la progression et de la durée, alors oui nous avons encore plus à prouver en 2013, tant dans la danse que dans la "politique"...

18 nov

CHAMPIONS !

En quatre participations au Battle Of The Year International, nos danseurs ont remporté 7 titres sur 8 en jeu (2002 Show, 2006 Show + Battle, 2011 Show + Battle, 2012 Show + Battle)

Depuis 2010 c'est aussi uen victoire au Chelles Battle Pro International et deux victoires consécutives à UK BBoy CHampionship International !

A force de travail et de détermination toute l'équipe dédie ces victoires à tous ses amis ainsi qu'a tous ceux qui mènent leur barque avec détermination et sans compromis...

12 nov

Wanted Posse, Pockémon, Vagabond Crew

Le 15 Novembre au théâtre de Gramont, et pour la première fois réunis les trois compagnies majeures des années 2000.

Leur point commun ? Avoir toujours conservé un pied dans la terre des battles et avoir engagé en même temps l'autre pied dans le monde de la création.

Oui c'est une forme d'exploit car en France, il reste toujours cette tendance unique à classer et caser les choses, les gens, l'art.

Le Hip-Hop n'est pas une danse, c'est un mouvement aux expressions multiples DONT la danse. Dans un pays dont la politique chorégraphique est toute entière soumise à la danse contemporaine d'inspiration classique c'est une idée difficile à faire passer.

Choisir de s'exprimer avec son propre langage devrait paraitre évident, quelle est la meilleure manière de s'exprimer qu'avec ses propres mots, ses propres gestes sa propre énergie ? Pourtant non depuis la "découverte" du Hip-Hop par les institutions, combien de chorégraphes, de créateurs issus de cette scène se sont vus retoqués, contraints d'assimiler d'autres codes esthétiques et chorégraphiques, de canaliser leur énergie dans un corset trop étroit ?

Oui les mouvements artistiques nés du Hip-Hop sont encore jeunes, maladroits, bruts. Oui les mots ne sont pas les mêmes, oui les applaudissements et les cris peuvent survenir PENDANT la représentation et oui le public est différent... 

Le mouvement artistique Hip-Hop français est le garant d'une identité nationale depuis ses débuts. Face aux fondateurs américains du mouvement, il a assumé ses différences artistiques. Il a progressivement ensuite fait son chemin se permettant même de les battre dans les compétitions au début des années 2000 et devenir LA place forte du Hip-Hop mondial en terme de nombre de pratiquants, d'évènements et surtout de créativité.

Au théâtre de Gramont le 15 Novembre, oublions pendant quelques heures que nous sommes dans le cadre du Battle Of The Year International pour prendre les choses avec simplicité. La présence de ces trois compagnies est un évènement CULTUREL dans un lieu dédié à la culture, la danse Hip-Hop est un art. Wanted Posse, Pockémon et Vagabond Crew vous invitent à découvrir des créations chorégraphiques Hip-Hop qui transpirent leurs origines....

 

17 oct

Bienvenue Kareem

Après des années d'amitié et de respect mutuel, Kareem devient un membre à part entière de Vagabond Crew.

Il ne s'agit pas d'un "guest" mais d'un Vagabond à part entière qui partagera maintenant avec nous le poids d'une histoire faite de prises de positions artistiques, humaines, de victoires et de défaites, d'échecs assumés ensemble.

A plusieurs occasions Kareem nous a donné des leçons de courage en prenant des positions sur des sujets qui sous le prétexte de la danse, portaient avant tout sur des thèmes bien plus fort tels que le racisme ou la haine pure et simple de l'autre.

La position de Vagabond comme celle d'une majorité des crews français concernant les rapports avec les Etats Unis et leurs "photocopies" a toujours été claire. La meilleure façon de respecter nos opposants est de les défier et d'essayer de faire mieux tout en conservant une identité originale. En aucun cas nous n'avons été et ne serons anti-américains, anti coréens. Nous voulons simplement défendre nore vision de la danse en particulier et du hip-hop en général : Défier, perdre, travailler, gagner, se transcender et pousser l'opposant dans ses limites, l'empêcher de s'endormir dans son confort le tout en conservant des valeurs et une identité. Voilà la vision du Hip-Hop que nous défendons, vision que nous pensons valable pour la vie en général...

Kareem l'a parfaitement compris et a toujours montré son attachement à la scène Hip-Hop Française et à notre groupe en particulier.

C'est pour cela que nous l'accueillons avec le plus grand plaisir en tant qu'homme.